Les fabuleux pouvoirs de l’hypnose – Arte

Très en vogue pour l’anesthésie et le traitement de la douleur, l’hypnose est aussi utilisée, comme la sophrologie pour vaincre les phobies, la dépression et les addictions. Enquête sur les vertus thérapeutiques de cette étonnante pratique.

52 mn

Différences entre l’hypnose et la sophrologie

1. L’état de conscience modifié : La sophrologie permet aussi d’atteindre un état de relaxation profonde (entre la veille et le sommeil), mais moins basse que l’hypnose où il peut y avoir des oublis au réveil.

2. Le type d’exercices : La sophrologie comporte aussi des exercices de relaxation dynamique inspirés du yoga qui permettent de mieux écouter son corps et de se recentrer. Ce sont des outils personnels que l’on peut refaire tout au long de sa vie. Les exercices de visualisation sont utilisés dans les deux cas.

3. Suggestion ou persuasion ? La relaxation profonde, cet état d’apaisement permet au sophrologue d’apporter des suggestions positives avec les propres ressources de la personne. En hypnose ce ne sont pas des suggestions, mais plus des indications induites.

4. L’inventeur de la sophrologie, Dr Caycedo a d’abord fait ses premières recherches en hypnose et a monté une école d’hypnose.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *